Gagner en popularité sur Facebook

Comment décrypter les newsfeed de FB

Comment décide le géant des media sociaux qui et quoi apparaît dans votre newsfeed ? Tom Weber du Daily Beast a conduit une expérience d’un mois afin de casser l’algorithme

Plus nos vies deviennent numériques, plus les questions semblent mystérieuses. La croissance des media sociaux va-t-elle détruire nos notions de vie privée ? La démocratie est-elle aidée ou lésée par la cacophonie des opinions en ligne ? Et peut-être encore plus perturbant : pourquoi ce gars de 6ème dont je me rappelle à peine n’arrête-t-il pas d’apparaître dans mon fil d’actualité Facebook ?

Si vous avez passé un peu de temps sur Facebook, vous vous êtes déjà posés cette question. Le géant du réseautage social promet de nous garder connectés avec nos amis en échange de quoi nous avons le droit d’être abreuvés d’un flux régulier de publicités – mais les algorithmes que Facebook utilise pour décider quelles informations nous passer peuvent sembler capricieux voire même impénétrables.

L’expérience d’un mois à propos du fil d’actualité de Facebook a permis les découvertes suivantes :

  1. Un parti pris contre les nouveaux arrivants
  2. « Plus récent » ne montre pas tout
  3. Les liens sont favorisés par rapport aux mises à jour de statut
  4. « Harceler » ses amis ne sert à rien
  5. Les commentaires et les partages sont un facteur plus important que le nombre d’amis/fans

 

Facebook, tout comme Google utilise un algorithme pour créer vos fils d’actualité. La société de Zucharoo reste tout comme Google assez mystérieuse sur les arcanes de la création de votre timeline, à part le fameux Edge rank révélé en Avril 2010.

1. Facebook a des préjugés contre les nouveaux arrivants.

S’il y a une chose que notre expérience ne montre que trop clairement, c’est que, d’arriver après 500 millions de personnes dans une fête, une grande partie de la bière et des apéricubes ont disparu. Un nouveau compte, même en passant  son temps à crier ses mises à jour et à poster plusieurs fois par jour, n’est remarqué sur aucun compte. Cette invisibilité est particulièrement forte chez les personnes ayant de longues listes bien pleines d’amis. On ne peut arrêter de crier dans le désert que lorsque des amis vont interagir avec ce nouveau compte. C’est un cercle vicieux :

Pour obtenir une exposition sur Facebook, vous avez donc besoin d’amis qui interagissent avec vos mises à jour. Mais il est peu probable d’avoir des amis qui interagissent avec vos mises à jour si elles ne sont pas visibles ! (Note de service aux nouveaux arrivants : essayez de vous faire quelques amis et cliquez comme un malade sur vos liens.)
Quelques interactions ne sont toutefois pas une garantie que vous atterrissiez en haut des news « à la une » de Facebook et c’est tout à fait logique : rien ne serait pire pour Facebook que l’ennui ne prenne un groupe d’amis qui ont tous les mêmes news et du coup, plus rien à partager.

 

2 Comment gagner en popularité.

En bon vétérant de FB vous savez passer de « à la une » à « les plus récentes ». Dans plus récentes, les éléments sont affichés par ordre chronologique inverse. Ainsi, de nombreux utilisateurs supposent naturellement que « plus récentes » contient chaque mise à jour de chaque ami. En fait il n’en n’est rien. Si vous ne bricolez pas le réglage en bas de page ces mises à jours sont aussi filtrées.

De plus si vous allez systématiquement voir le profil d’une personne (une ancienne flamme par exemple) ceci ne vous fera pas plus remarquer. Par contre harceler fonctionne dans l’autre sens : avoir des amis qui vous traquent vous aidera dans votre popularité non seulement au niveau des « harceleurs » mais aussi des autres comptes. De même si vous partagez plus de liens que d’updates sur votre petite personne (aussi fascinant que cela puisse être) FB considèrera votre profil comme plus intéressant. L’idée étant que ces liens faciliteront un éventuel partage et donc plus d’engagement des utilisateurs de FB qui seront susceptibles de rester plus longtemps sur FB… Tout comme les liens, les photos et autres  vidéos semblent être un moyen d’augmenter sa popularité.

L’abondance de commentaires sur les mises à jours d’un compte augmente clairement la visibilité. Cette visibilité augmente radicalement pour les comptes ayant peu d’amis (100 – 200) et beaucoup moins pour les comptes ayant 600 amis et plus. Pour être plus populaire il faut donc avoir peu (ou pas) d’amis très populaires. Un petit côté High School ?

 

Il semble donc que Facebook et Twitter s’opposent une fois de plus : là où il faut chercher des influenceurs pour véhiculer un message, il faudrait au contraire sur FB trouver des comptes peu influents pour asseoir sa propre popularité et espérer devenir de plus en plus influent.

About the author

Written by

Pénélope est chef du developpent des réseaux @bouletteproof.com

One Response

  1. A perfect reply! Thanks for taking the trulobe.

Comment on this post

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button